Propositions pratiques pour un bol d'air frais, tout de suite.
puis celles de l' Observatoire des inégalités et des  Economistes Atterrés  -->  Mais la dette ?

1 - Briser la pensée unique

- Droit à l'information.

L'ordre médiatique dominant est celui du parti pris. Cette industrie de la propagande se caractèrise par son défaut du pluralisme, un encadrement du débat politique, une emprise des sondages (et des instituts qui en font le commerce) et son implication dans la contre-révolution néolibérale. L'information est un bien public. Le droit d'être informé suppose celui de pouvoir informer des journalistes.  Création d'un service public, dont le contrôle sera assuré par un Conseil National Indépendant des Médias. Sur les médias

- Suppression de l'ENA, de Sciences Po et de Polytechnique.

Les élites se délitent. L’ENA produit une corporation fondamentalement antidémocratique. Polytechnique a perdu son sens de l’État. Sciences Po s'éloigne de l'orbite républicaine. Ces trois écoles seront supprimées. Elles ne forment que des serviteurs ! En aucun cas, des décideurs en milieu incertain. 

Par contre, création d'une nouvelle section universitaire d'enseignement interdisciplinaire : « Économie et société »

                                                                                   Briser la pensée unique

- Financement des partis politiques.

Suppression du financement public des partis politiques. En 2013, l'Etat a versé 70 millionss aux 56 partis politiques, selon leurs comptes publiés au Journal Officiel du 31 décembre 2015. Les partis de gouvernement se taillent la part du lion, car leur financement est indexé sur la représentation parlementaire.

Aucun élu politique ne devrait percevoir des indemnités supérieures à 4 fois le SMIC.  

                        

- Conseillers des cabinets ministériels

Les avis des associations citoyennes, bien plus plus autorisés que ceux des "recasés politiques", seront recherchés : 

- soit en conseil transversal pour la santé et l'éducation, comme l'Organisation Nationale des Educateurs Spécialisés.

- soit en compétence particulière, comme l'Atelier de Logement Solidaire.                                  

Léandre Adam-Cuvillier

2 - Primauté de la proximité

- L'intérêt local est déterminant. Seul le service public garantit l’égalité entre la terre et le béton.  Primauté politique du village, entité démocratique par la proximité, sur les métropoles féodalisées des barons politiques. Plus les territoires sont importants, plus leurs élus sont liés aux puissances économiques et échappent au contrôle citoyen. Effacement des dettes illégitimes des communes et abrogation de la loi NOTRe (Nouvelle Organisation Territoriale de la République). En acceptant  la loi NOTRe, les conseils municipaux se font les relais de du pacte d'austérité alors qu'ils ont une mission de service public.

- Refondre la fiscalité locale. En augmentant les dépenses des collectivités locales, la décentralisatuion a réduit  le poids de l'impôt sur le revenu au profit des taxes locales. Archaïques et peu progressifs, les impôts locaux sont inégalitaires : les riches paient peu dans les communes riches et les pauvres paient beaucoup dans les communes pauvres.

- Soutenir la primauté politique du « local », c'est rappeler que l'urbanisation des terres agricoles atteint l'équivalent de la superficie d'un département  qui disparaît tous les sept ans sous une chape de béton. D'où la necessité d'une décentralisation progressive des grandes aglomérations afin de leur redonner une dimensions humaine. Et ceci pour faire face à la necessité de vivre en équilibre avec la nature.

- Construire une économie autour du principe de l'effet de multiplication locale. Le circuit court, autogéré (soutenu financièrement comme tel) et réparti sur tout le territoire est garant d'emplois non-délocalisables.


Argument local                                                              

3 Urgence des situations

Aglaé Adam-Cuvillier

Si l'argent doit circuler, la charité ne remplacera jamais la justice sociale et l'égalité. Aussi, la priorité sera donnée à la lutte contre la criminalité financière et à la pénalisation de l'évasion fiscale. Tout ce fric est volé au peuple. : adieu crèches, écoles, centres culturels, maisons de retraite ! Adieu la prise en charge optimale de l'autisme. Cette lutte exige une séparation nette entre les banques de détails et les banques d’affaires. Nationalisation à hauteur de 51% (pour un maximum de 30 milliards) d'au moins une banque (Société Générale ?) et d'une compagnie d'assurance (Axa ?). Cette limite a surtout une explication stratégique. Les taux d'imposition des banques sera réllement porté à 33,5 % ( contre 8 % en 2013). Tout comme celui de Radiall, entreprise du « patron des patrons » (3 % en 2014) ! Les oeuvres d'art seront soumises à l'impôt sur la fortune (ISF). Seules les entreprises payant l'impôt en France bénéficieront des aides de l’État social. Sortie de la Banque des Réglements Internationaux. Rapport sur le crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et le  crédit d'impôt recherche (CIR).

Argument        Une juste fiscalité ?


Pour répondre à l'urgence des situations de précarité, création d'emplois publics (hôpitaux, maisons de retraite, etc.). La mesure sera applicable à l'aide à domicile pour les personnes en perte d'autonomie. 

La dépendance sera financée par la solidarité nationale. La vieillesse n'étant pas une maladie, l'APA sera remplacée par la Prestation d'Autonomie qui concernera également le handicap (donc suppression de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH). Ce qui revient à supprimer enfin le critère d'âge.

Le SMIC sera revalorisé redéfini par les syndicats et l'Observatoire National de la Pauvreté et de l'Exclusion Sociale. Cette mesure sera soutenue par une caisse de compensation fiscale pour les Très Petites Entreprises. 

Garantir le financement public des besoins sociaux, contre une financiarisation bancaire des associations (SIB ou IIS). 

Soutien budgétaire des projets autogérés comme les coopératives ouvrières de production et d'intérêt collectif (y compris la presse écrite et numérique), les AMAP (association pour le maintien d'une agriculture paysanne), les associations d'entraide, etc. L'enseignement critique des « valeurs du vivre ensemble », ne concerne pas seulement l'école. 

Les travailleurs sociaux, trait d'union entre une banlieue en relégation et le reste du pays ont un rôle pivot. Accompagnateurs, ils sont à la source de l'expertise sociale. Dehors les médiateurs religieux !

Intermittents du spectacle : adopter une convention d'assurance-chômage conforme à la précarité de leur situation.                                                                                                                                                                                                    Argument

4 Situations particulières

 - Urssaf - Régime Social des IndépendantsMutualité Sociale Agricole : suspension des poursuites pour un recouvrement des cotisations non payées. Les créances seront renégociées. Leurs adhérents auront accès aux commissions de surendettement

Pour l'endettement de ces particuliers, allégements fiscaux et abandons des créances bancaires. Effacement de la dette induite par le dépôt de bilan d'une entreprise du bâtiment (le responsable de cette entreprise ne pourra plus sévir ailleurs, y compris dans l'établissement d'un ascendant ou d'un descendant). Application nationale du Droit Local d'Alsace-Moselle pour la faillite civile personnelle. Survivre à l'endettement

En 2008, l’État français a mobilisé 360 milliards d’euros pour garantir la solvabilité des banques françaises, dont 320 milliards de garanties. Le Peuple Président consacrera 40 milliards pour soulager l'endettement des particuliers, des commerçants, des artisans et des paysans.

Le permis de conduire à points sera réformé, afin que personne ne le perde (ainsi que son boulot) pour une infraction ne mettant pas en cause la vie d'autrui. Cette infraction sera amnistiée, lors de l'élection présidentielle. Le montant des PV, qui pénalise les bas revenus, sera fixé en fonction du revenu du contrevenant. Les radars seront gérés par le service public.                                                                                                                                                                                                     Education

5 Santé


Fin du numerus clausus dans l'enseignement médical et dentaire. Cette sélection quantitative pérennise la désertification de nos campagnes, contraignant les enfants des plus pauvres à étudier en Roumanie, en Belgique ou en Espagne. Par défaut, les hôpitaux publics font appel aux médecins étrangers. Les études médicales seront réorientées pour former des CLINICIENS et non de simples prescripteurs : les examens complémentaires doivent être guidés par la clinique et ne doivent jamais la remplacer.


Réforme de la tarification hospitalière. En considérant la santé comme un droit de l'Homme, dans la situation actuelle nous devons impérativement combiner trois modes de financement : la T2A, le prix de journée (par exemple dans le soin palliatif) et la dotation globale ( adaptée au traitement des maladies chroniques comme le diabète).

Le conventionnement des médecins libéraux sera bloqué.

Le financement de la Sécurité sociale sera élargi à toute la valeur ajoutée produite, dont les revenus des secteurs financiers, de l'énergie ou encore des industries pétrolières. Le principe du régime local de l'Alsace et de la Moselle sera adopté pour toute la France, en écartant les mutuelles des remboursements complémentaires. Régime local Alsace-Moselle

Le "droit de mourir dans la dignité" garantira un accès réel aux soins pallatifs, et donc leur développement.

Suppression du secteur privé à l'hôpital public, qui sera redéfini à partir de la « demande locale ».

Industrie pharmaceutique. Le problème de cette industrie se trouve dans la nature de notre système économique, qui n'a aucune moralité. Tant que les médicaments seront source de profit, le vieil antagonisme entre valeur d'usage et valeur d'échange demeurera. Et continuera à échapper au contrôle de la société dans son ensemble, ainsi qu'à celui des premiers concernés : les malades, c'est-à-dire le peuple. Nous utiliserons la procédure de la "licence d'office" (Code de la propriété intellectuelle) chaque fois que l'intérêt de la santé publique l'exigera, dès lors que les médicaments brevetés seront anormalement élevés, comme actuellement dans le traitement du cancer et de l'hépatite C.

Prise en charge médicale préventive de l'inégalité des femmes face au vieillissement au travail. 

La dépendance, comprenant le handicap, sera déclaré cause nationale urgente. Sa prise en charge ne peut être réduite à une simple question financière. L'APA et la PCH seront intégrées en une même prestation : la Prestation d'Autonomie.

Une Maison de Retraite ne peut qu'avoir une finalité de service public.


Ouverture du procès de l'amiante. 

La prise en charge sécu des « sans dents » et des « binoclards » sera médicalement mieux individualisée. 

                                                                                                                                                                                                                    Argument 

6   Dette et tribunal d'opinion

Rejet du traité de Lisbonne (par application du droit international - Convention de Vienne du 23 mai 1969). Création d'une commission d'un audit de la dette, proposant une monnaie commune et non plus unique comme l'actuel Euro ainsi que l'usage soutenue des monnaies locales complémentaires (SEL, ROUE, etc.). Tenue d'un tribunal populaire d'opinion sur les conséquences du non-respect du référendum de 2005  : les politiciens félons seront appelés en responsabilité. De Gaulle avait pris la sienne après le référendum de 1969. 

Création d'une commission d'un audit de la dette (une extorsion) afin de définir un moratoire et de proposer une monnaie commune, contre l'actuelle monnaie unique qu'est l'Euro, tout en favorisant l'usage de monnaies locales associatives (SEL, ROUE, etc.). 

Tenue d'un tribunal populaire d'opinion sur les conditions des nationalisations (ex. autouroutes) et les conséquences du non-respect du référendum de 2005. (droit international). Les politiciens félons seront appelés en responsabilité. De Gaulle avait pris la sienne après le référendum de 1969. Rejet de tous les traités imposés au peuple.

Le tribunal populaire sera compétent pour juger les conditions d'octroi du crédit d'impôt compétitivité emploi (CICE) et du  crédit d'impôt recherche (CIR).

                                                                                                                                                                                                                    Argument partiel

7 Loi de 1905

Rappel à la loi 1905 et consti­tu­tion­na­li­sa­tion de ses prin­cipes . L'argent public n'est pas destiné à la construction de lieux de culte ni au financement des crèches-garderies confessionnelles. Abrogation du statut clérical d’exception d’Alsace-Moselle (dont le coût est de 59 millions d’euros par an). Le 9 décembre sera jour férié de la laïcité.                                                                                                                                                                                                                    Argument 

Argument magistral

8 Justice

Elle se rend « portes ouvertes », au nom du peuple. Certains ne seront pas plus égaux que d'autres. Suppression des chambres disciplinaires des ordres professionnels (ex. avocats, huissiers, mandataires de justice, notaires, ordre des médecins, etc.) comme du Conseil supérieur de la magistrature ( Qui juge le juge ? Qui juge le procureur ?). 

Parce que les membres du gouvernement seront des justiciables ordinaires, la Cour de Justice de la République sera supprimée

Liberté d'installation pour les huissiers. 

Recrutement de conseillers pénitentiaires d'insertion et de probation (1 pour 140 en France contre 1 pour 30 en Suède) et d'éducateurs de la Protection Judiciaire de la Jeunesse

Renforcement de l'égalité du droit du travail, tout en le simplifiant. 

Sous l'autorité du Président de la République, le défenseur des droits pourra remettre en cause une décision juridictionnelle.

Le jugement de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, entité étrangère au peuple, sera intégré dans l'office du juge français. D'où une necssaire réforme de la justice.

                                                                               Protection des lanceurs d'alerte                                                                                                                                     Divers

9 Politique étrangère

Politique étrangère basée sur le développement d'un Droit International Humanitaire qui ne peut être qu’une excroissance des Droits de l’Homme, tels que définis par la DUDH de 1948. 

Clarifier les relations que notre pays entretient avec certains pays du Moyen-Orient (Arabie saoudite, Quatar, Turquie …) qui d’un côté apparaissent comme des partenaires politiques, économiques, et de l’autre n’hésitent pas à financer et soutenir des mouvements radicaux islamistes afin, entre autres, d'empêcher l'émergence de régimes démocratiques.  

Retour la tradition diplomatique de la « neutralité » au Moyen-Orient, initiée par le général de Gaulle. Reconnaissance :

- de l’État palestinien 

- de la République Arabe Sahraouie Démocratique. Résolution 1514 de l'ONU sur l'application du principe d'autodétermination des populations du Sahara occidental 

- et de l'autonomie du peuple kurde.

Partenariat commercial avec le peuple russe. 

Asile politique à tous les lanceurs d'alerte comme Edward Snowden et Julian Assange.

                                                                                                                                                                                                                    Argument non publié

10  Défense nationale

La défense nationale se limitera à celle du territoire et de sa constitution. Les militaires surnuméraires seront affectés en renfort des gendarmes, actuellement corvéables à merci. Ils pourront s'organiser en syndicats.

Constitution d'une commission d'enquête parlementaire après tout engagement militaire.

Retrait de l'OTAN

Réhabilitation collective des fusillés pour l'exemple de 14-18.

                                                                                                                                                                                                                    Argument

11 Constitution

Effacer l'hypocrisie de "la France des droits de l'Homme", en signant et ratifiant le protocole n°12 à la Convention de sauvegarde des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. 

Seont constitutionnalisés le « droit de mourir dans la dignité » ainsi que celui, pour la femme, d'avoir un « accès aisé à l'avortement ».

Modification de la loi constitutionnelle 2008, coup d'État juridique, « enterrant » la souveraineté législative du peuple, tout en fragmentant son autorité dans les procédures de protection des droits de l'Homme.                                              

12 - VIe République

Edifier une VIe République par une assemblée constituante à la proportionnelle, reposant sur les doléances préalables du peuple (cahiers d'exigences), en réformant le code électoral pour que soit reconnu le vote blanc comme un acte juridiquement positif.         

Lors d'une élection, les votes blancs seront intégrés dans le décompte des suffrages exprimés. 

SOUTENIR

Le seuil de pauvreté vaut 761 euros mensuels (données 2014) pour une personne seule [2], 1 485 euros pour un couple sans enfant et 1 949 euros pour un couple avec deux enfants. 

Les catégories populaires (à ne pas confondre avec les personnes pauvres comme c’est parfois le cas) rassemblent tous ceux qui touchent moins de 1 238 euros pour une personne, 2 414 euros pour un couple sans enfant et 3 219 euros pour un couple avec deux enfants. 

Les classes moyennes s’étendent de 1 238 à 2 225 euros pour une personne seule, de 2 414 à 4 389 euros pour un couple sans enfant et de 3 219 à 5 544 euros pour un couple avec deux enfants.

 Au-dessus de ces niveaux se situent les catégories aisées. Si l’on fixe le seuil de richesse au niveau du double du revenu médian, on devient riche à partir de 3 045 euros pour une personne seule, 5 940 euros pour un couple et 7 797 euros pour une famille avec deux enfants.

Cash Investigation

C'est la crise pour tout le monde..., sauf pour les actionnaires ! Les 56 milliards d’euros de dividendes distribués en 2104 par les entreprises du CAC 40 font de la France l'un des pays les plus généreux en la matière. C'est une partie non négligeable des plus de mille milliards de dollars de rémunérations des actionnaires dans le monde... Pour réaliser de telles performances, nos grandes entreprises sont prêtes à tout pour dégager toujours plus de cash au profit de leurs actionnaires. Et pendant ce temps, ces mêmes entreprises bénéficient d’aides publiques massives.

Comment le patron des patrons, Pierre Gattaz, et son ministre préféré, Emmanuel Macron, justifient-ils la course aux dividendes ? À questions gênantes, réponses embarrassées ou péremptoires... C'est ce qu'on découvrire dans le documentaire de Cash investigation de Elise LUCET.  Les journalistes ont enquêté sur les patrons des fleurons de l’industrie française. A travers l'exemple de Sanofi, ils ont révèlé un choc entre deux mondes : celui très secret des financiers qui raisonnent avant tout en terme de profits et celui des salariés et ouvriers, victimes des suppressions de postes et des restructurations

État, démocratie et marché

Le capitalisme n’est pas le marché, mais le pouvoir dans le marché. Un pouvoir économico-étatique qui s’est emparé du monde, et a fait de l’espace physique et social de ce monde un marché en son pouvoir. Quant au libéralisme, il est cette utopie qui, pensant le marché sans penser le pouvoir, ne sert qu’à masquer le pouvoir inscrit dans le marché ; il n’est qu’un des éléments du spectacle, dont le rôle, avec la mise en scène médiatique du divertissement, est d’installer l’omission du pouvoir dans un présent perpétuel. Dénoncer le spectacle n’a en ce sens d’autre but que de donner à voir ce qui voudrait rester dans l’ombre.

Jacques LUZI
Revue Agone n°22

  philosophie Politique


- Ce n'est pas la philosophie qui va résoudre le problème du chômage ou du dérèglement climatique ni me faire grimper dans l'échelle sociale !

- Non, mais toutes ces questions, la philosophie peut les mettre en perspective, et surtout les arracher à l'emprise des préjugés et des idéologies. Si vous avez le souci de penser par vous-même, d'être critique par rapport à ce qu'on vous dit et au monde qui vous entoure, de ne pas être un simple et docile serviteur des pouvoirs en place, alors la philosophie vous sera très utile. Penser librement : telle est l'«utilité» de la philosophie.


Edouard Delruelle
in " De l'homme et du citoyen une introduction à la philosophie politique

Misère De La Philosophie

« Il ne faut pas dire qu’une heure [de travail] d’un homme vaut une heure d’un autre homme, mais plutôt qu’un homme d’une heure vaut un autre homme d’une heure. Le temps est tout, l’homme n’est plus rien ; il est tout au plus la carcasse du temps. Il n’y est plus question de la qualité. La quantité seule décide de tout. »
Karl Max - 1847

 Que faire de l'euro ?Faut-il en sortir ?

  Imposture des experts

Pendant que l’hymne à la rigueur, louant les vertus de la « discipline budgétaire » et des plans d’austérité infaillibles, domine le débat public, un petit cercle d’économistes vedettes est appelé à la rescousse pour faire part de ses réflexions sur la crise européenne de la dette qu’il n’a pas vu venir. Leur analyse est inspirée du modèle libéral dominant. Les États doivent se présenter devant le tribunal des marchés financiers et respecter rigoureusement leurs lois : réformes fiscales favorables aux revenus du capital, baisse des dépenses publiques, flexibilité, privatisations…

Article paru dans
Politis n° 1198

Réduire la pauvreté

La pauvreté n’est pas une fatalité. Pour la réduire, notre pays peut actionner trois leviers : la formation, la qualité des emplois, les revenus des familles. 

Les propositions de Denis Clerc, économiste, fondateur du magazine Alternatives Economiques. Article repris d’Alternatives économiques.

Plus...